Manger de la tomate en hiver: un acte peu respectueux de l'environnement



La tomate: un fruit de l'été


Les pieds de tomates sont des plantes qui poussent sous nos latitudes (en France) d'avril à septembre. Les pieds de tomates ont besoin d'ensoleillement (au risque d'attraper des maladies liées à l'humidité comme le mildiou) et ont aussi besoin d'un arrosage assez abondant. En France la culture de la tomate peut se faire en extérieur avec une orientation plein sud. Il est aussi possible de cultiver la tomate sous serre, ce qui accroit la rentabilité. Finalement, les tomates peuvent alors être consommées de juillet à septembre car c'est à cette période que les fruits arrivent à maturité dans des conditions naturelles.

Manger de la tomate en hiver: un acte peu respectueux de l'environnement

Cependant, nous constatons qu'en plein hiver, les jolies boules rouges se retrouvent sur les étalages des supermarchés. Comment sont elles arrivées jusqu'à nous? Ont-elles été congelées pour, par la suite, être vendus en hiver? En se rapprochant des pancartes de prix (2,95 euros le kg tout de même contre à peine 1 euros le kg en pleine saison), nous trouvons alors la réponse à nos questions. Maroc, Tunisie, Espagne! Des pays du soleil où la culture de la tomate pourrait être appeler "l'or rouge"! Ces trois pays ont produits pour l'année 2007 environ 5 901 130 tonnes de tomates, (chiffres détaillés: Espagne: 3 664 100 tonnes Maroc 1 237 030 tonnes et Tunisie 1000000 tonnes, source données FAO 2007). Rien qu'en France nous avons importés, de septembre 2008 à septembre 2009, 520 000 tonnes de tomates dont 57% en provenance du Maroc (chiffres des douanes françaises).
Certes cela représente un chiffre d'affaire important pour les producteurs espagnols, marocains et tunisiens et de nombreux emplois .

Cependant lorsque que l'on s'intéresse à ces modes de culture, ils n'ont rien de très naturel. Les tomates sont cultivés sous serre, avec des chauffages pour la nuit, comme par exemple dans la région d'Almeria en Espagne. Les conditions de travail pour les employés sont très précaires. Souvent il s'agit d'immigrés clandestins qui sont payés "au black" et qui pensaient acquérir un autre niveau de vie en tentant l'aventure européenne. Mais la chute est souvent terrible. En effet, le loyer, les charges, et la nourriture sont des dépenses tout juste comblées par leurs maigres salaires.


Agir de façon responsable


Les "greniers de tomates " marocains, tunisiens et espagnols fournissent toute l'Europe en hiver. Y-a-t-il une réelle demande pour consommer de la tomate en hiver? La production intensive de la tomate couplée à l'impact des transports routiers pour ce produit entrainent des conséquences néfastes sur les milieux naturels et sur l'environnement.

Certains diront que si il y a des tomates sur nos étalages, alors pourquoi s'en priver? De surcroit ces tomates ont une chair dense et très goutée. Rien avoir avec celles que l'on produit chez soi ou lors de la saison de la tomate en France.

Les grandes surfaces (Groupe Carrefour, Groupe U, Groupe Auchan, Groupe Casino, Groupe Intermarché) devraient cesser immédiatement la vente de ce produit en hiver. Mais nous pouvons toujours rêver. Nous devons nous responsabiliser et donc changer notre façon de consommer. Soyons un peu plus logique dans nos façons d'agir, soyons un peu plus responsable. Alors le changement ne peut se faire que par votre propre action. N'achetez plus de tomates en hiver, les grandes surfaces trouveront alors que ce produit n'est plus rentable et cesseront de l'acheter aux producteurs étrangers.

Faisons la grève de la tomate en hiver!


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires